Pub_guinéegame Pub GuicoPres SODISHOP

Gaz lacrymogène, jets de projectiles, insultes : la colère des supporters du Syli en vidéo

0

L’élimination des U23 de la Guinée n’a pas été du goût des supporters présents au stade du 28 septembre. Ils ont exprimé leur colère par des « jets » de projectiles sur le staff du syli espoir et des « injures » contre la personne de Souleymane Abedi Camara.

En allant s’imposer (0-1) à Abidjan dans le cadre des matchs aller du dernier tour qualificatif de la CAN U23, Abedi et ses joueurs avaient pris une belle option dans cette double confrontation. La Côte d’Ivoire était dans l’obligation de sortir le grand jeu pour éteindre le rêve guinéen. Les U23 ivoiriens ont réussi leur mission puisqu’ils ont renversé la Guinée en s’imposant (1-2) au stade du 28. Un succès assez suffisant pour être en Egypte, pays hôte de la prochaine CAN des moins de 23 ans.

Pour le syli espoir, c’est de la désillusion. Après avoir éliminé la Mauritanie et le Sénégal lors des précédents tours, l’équipe guinéenne est éliminée à son tour par la Côte d’Ivoire. Cette élimination a laissé un goût amer chez les supporters guinéens.

Après le coup de sifflet final, les supporters s’en prennent à Soulyemane Abedi Camara et à son staff en « jetant » des « projectiles » et en proférant des « injures ». Le technicien guinéen et certains joueurs de l’équipe étaient dans l’obligation de trouver refuge sur le banc de touche pour éviter la colère des supporters présents en tribunes. Il a fallu l’intervention des forces de la sécurité qui a fait usage de gaz lacrymogène pour permettre à Abedi et compagnie de rejoindre les vestiaires. Dans cette ambiance, certains se sont évanouis et des blessés ont été enregistrés.

Vidéo

 

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire