Connect with us

Hi, what are you looking for?

A LA UNE

Crise à la LGFP, reprise du championnat : Lucien Guilao à cœur ouvert

Environ un mois depuis la révocation du bureau exécutif dirigé par le général Mathurin Bangoura, la Ligue guinéenne de football professionnel vit dans l’incertitude. Après avoir bloqué le compte bancaire de l’institution, le président du bureau révoqué a déposé une déclaration d’appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester la décision du Comité de normalisation de la Fédération guinéenne de football.

C’est dans cette atmosphère tendue que le bureau provisoire mis en place à la tête de la LGFP prépare le démarrage de la saison sportive 2022-2023. Comment cette nouvelle équipe vit-elle cette crise ? Où en est-elle avec les préparatifs du championnat national de Ligue 1 et de Ligue 2 ? Lucien Guilao, le président du bureau de gestion provisoire de la LGFP, a répondu à ces questions dans un entretien qu’il a accordé à FOOT224, ce mardi.

Ci-dessous notre entretien :

Cela fait exactement trois semaines depuis que vous avez été installé à la tête de la LGFP. Quel est l’état des lieux que vous avez fait sur le terrain ?

Lucien Guilao : D’abord, je précise que chacun a fait son diagnostic de son côté. Maintenant, les membres du comité provisoire doivent mettre ensemble tout ce que nous avons constaté. Personnellement, j’ai fait un diagnostic en étant loin de la Ligue, c’est-à-dire avant même d’arriver ici. Et quand je suis arrivé ici, j’ai fait aussi un diagnostic à l’interne. Et à première vue, je constate que la Ligue a fait du bon travail, parce que le championnat guinéen était organisé de façon régulière et il était de qualité puisqu’il figure parmi les dix meilleurs championnats du continent.

L’indice de notre championnat est élevé puisqu’on a quatre représentants dans les compétitions africaines. Ça c’est une très bonne chose. Mais cela ne doit pas cacher les réalités de notre football professionnel. Parce que quand on parle de Ligue de football professionnel, ça veut dire que tous les clubs qui sont membres de cette Ligue (Ligue 1 et Ligue 2) répondent au cahier de charges d’un club professionnel. Mais même si notre championnat est classé championnat professionnel, il n’y a en réalité que cinq ou six clubs qui répondent aux critères d’un club professionnel. Donc, la partie qualitative de notre championnat a besoin d’être améliorée.

Que comptez-vous faire justement pour améliorer cette situation ?

Lucien Guilao : Nous allons essayer d’accompagner les clubs à mieux s’occuper de leurs joueurs. A les faire signer des contrats dignes de ce nom, à leur donner des salaires dignes de ce nom parce que ce sont des joueurs professionnels et à mieux s’organiser par la formation et la structuration. Ce n’est parce qu’on est un petit club qu’on ne va pas être bien structuré. Il faudrait qu’on relève le niveau de structuration et d’organisation des clubs pour que notre championnat se porte encore mieux. Donc, nous allons essayer de faire beaucoup de pédagogie à ce niveau.

Former les clubs, c’est-à-dire les directeurs sportifs, les secrétaires généraux, tous ceux qui interviennent dans l’écosystème de la gestion d’un club pour essayer de relever le niveau. En plus, la plupart de nos clubs galèrent, il n’y a qu’un petit nombre qui s’en sort bien. Donc, on va essayer de les aider à rehausser leur niveau d’organisation, leur montrer comment mobiliser le maximum de ressources et de faire en sorte que ces clubs puissent recruter, faire signer des contrats, payer normalement leurs joueurs et voyager pour faire des matchs.

L’un des défis de votre équipe, c’est de lancer rapidement la saison sportive 2022-2023. Le jour de votre installation, la présidente du CONOR avait laissé entendre que le championnat allait démarrer en octobre prochain. Est-ce que ce programme tient aujourd’hui ?

Lucien Guilao : Absolument. Le programme tient. On ne peut pas vous donner date précise pour le moment, mais on est focus sur cet objectif, celui de démarrer le championnat au mois d’octobre.

Ça sera au début ou à la fin du mois ?

Lucien Guilao : Ça sera après la première quinzaine du mois. Et en plus du championnat et de la coupe nationale, il faudrait qu’on ajoute une autre compétition pour permettre aux joueurs dans l’année au moins 60 matchs dans les jambes. Parce que le manque de compétition a joué sur notre équipe nationale locale, sur l’école des U-20, mais aussi sur les clubs qui nous représentent dans les compétitions africaines. Rester quatre mois sans jouer une compétition, ce n’est pas bon, ça nous dessert. Donc, on va s’y mettre.

Récemment, vous avez fait savoir que le président du bureau révoqué, Mathurin Bangoura, a bloqué le compte de la LGFP. Qu’en est-il de la situation ?

Lucien Guilao : La situation reste la même. Elle va se gérer sur le plan juridique. Mais c’est quelque chose qui ne nous distrait pas. En arrivant ici, les membres du comité que je préside et moi-même, nous savions que l’adversité fait partie du jeu. C’est quelque chose qui est inévitable. Il faut avoir une grosse capacité de résilience ou une grosse capacité d’affronter cette adversité pour espérer réussir. Donc, nous, nous sommes restés positifs. Le compte est bloqué, on va ouvrir un autre et on essayer de fonctionner. Le TAS aussi a été contacté, donc chacun va essayer de défendre sa chapelle. Moi, je défendrai la mienne, parce quand tu abandonnes, tu perds. Donc, nous, nous n’abandonnons pas. On veut être à la hauteur de la mission que le CONOR nous a confiée.

Vous restez positif et confiant, ça veut dire que cette crise n’impacte pas vos activités ?

Lucien Guilao : Pour l’instant en tout cas, ça n’impacte pas nos activités, et ça ne devrait pas. De toutes les façons, dans ce compte, il n’y avait pas de quoi financer un championnat.

Récemment, la plupart des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont exprimé leur solidarité et leur soutien au bureau révoqué. Quels sont aujourd’hui vos rapports avec ces clubs que vous êtes censé défendre ?

Lucien Guilao : Bon, ce sont des rapports cordiaux. Je suis allé voir certains d’entre eux, je pense qu’ils n’ont pas de problème avec le bureau provisoire qui est installé, puisque ce n’est pas nous qui avons pris la décision qu’ils contestent. Et il est tout à fait normal qu’un club exprime sa sympathie ou sa solidarité pour une personne ou pour un bureau, c’est humain et c’est tout à fait normal. Mais après, il faut mettre les sentiments de côté et penser à eux-mêmes. Ce que nous faisons, nous le faisons pour ces clubs, pour les joueurs, et nous pensons que rapidement tout va rentrer en ordre.

Entretien réalisé par MAD

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

COMMUNIQUEZ SUR FOOT 224

Classement Ligue 1

Classement Ligue 1

PosClubJPts
12664
22650
32647
42646
52643

Classement Ligue 2

Classement Ligue 2

PosClubJPts
11834
21933
31931
41931
51828

SODISHOP GUINÉE

Consultez nos archives

Vous pouvez lire aussi ...

A LA UNE

Le général Mathurin Bangoura est visiblement décidé à affronter le CONOR. Contestant la révocation de son bureau, l’ancien dirigeant de la LGFP a bloqué...

A LA UNE

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont motivé la révocation du bureau de la Ligue guinéenne de football professionnel. La...

A LA UNE

Nommé hier par le CONOR, le bureau provisoire de gestion de la LGFP a été installé ce mardi. La cérémonie a été présidée par...

A LA UNE

Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 sont majoritairement solidaires avec le bureau révoqué de la Ligue guinéenne de football professionnel. Ils...

A LA UNE

Tout comme à la Fédération guinéenne de football, une période transitoire s’ouvre à la Ligue guinéenne de football professionnel. Après avoir révoqué le bureau...

A LA UNE

Au cas où Mathurin Bangoura et son équipe voudraient faire une fronde contre le CONOR, ils ne pourront pas compter sur l’AS Kaloum. Le...

A LA UNE

Mathurin Bangoura a réagi ce jeudi à la révocation de son bureau, qui dirigeait la Ligue guinéenne de football professionnel. L’ancien président de la...

A LA UNE

Départ forcé pour les membres du bureau exécutif de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP). Le comité de normalisation de la Fédération guinéenne...

A LA UNE

Bientôt le démarrage de la nouvelle saison sportive en Guinée. La LGFP a fixé le début du championnat 2022-2023 pour fin septembre prochain. Elle...

INTERNATIONAL

Mamady Diomandé n’est plus le secrétaire général de la LGFP (Ligue guinéenne de football professionnel). Il a rendu sa démission ce mardi, invoquant des...

A LA UNE

L’heure est à la récompense des meilleurs de la saison en Guinée. Ce samedi, la Ligue Guinéenne de Football Professionnel (LGFP) à travers un...

A LA UNE

La saison sportive 2021-2022 du championnat national de ligue 1 guinéenne a pris fin ce week-end. Pour la vingtième fois, le Horoya a soulevé...

P