Pub GuicoPres SAM GBM GUINEE GAMES PUB GUINEE360

CHAN 2020 : la Guinée tombe les armes à la main, le Mali en finale

1

La Guinée et le Mali ont disputé la première demi-finale du CHAN 2020 au Japoma Stadium de Douala ce mercredi. Au bout du suspense et à l’issue d’un match serré, c’est aux tirs au but que la situation s’est dénouée. C’est le Mali qui l’a finalement emporté pour se hisser en finale. Le film complet.

Dans cette rencontre, on assiste à une entame très heurtée entre deux équipes qui ne se font pas de cadeau. Les duels s’enchaînent, l’engagement y est et le Mali y laisse des plumes.

A la 5e minute, premier fait de jeu. Long ballon de Coumbassa, Gnagna passe devant le défenseur mais les deux joueurs se télescopent. Dans ce choc, Mamadou Doumbia se blesse et quitte ses coéquipiers sur civière. Les Maliens perdent un joueur très tôt et c’est Bangaly Sanogo qui fait son entrée sur la pelouse (5’). Ensuite, c’est autour de Morlaye Sylla de subir une vilaine faute de la part de Sadio Kanouté. Au vu de l’impact, le Malien s’en sort plutôt bien avec un carton jaune (8’) et le meneur de jeu guinéen reprend sa place.

Après 15 minutes de combat physique, place enfin à du jeu.  Les joueurs de Lappé développent une très belle phase de jeu avec une jolie combinaison entre Naby Camara et Alpha Oumar Sow qui permet au latéral du Hafia de centrer en retrait. Gnagna reprend au premier poteau mais Djigui Diarra renvoie le ballon du pied (15’). Dans les minutes qui suivent, Morlaye Sylla (17’) et Alpha Oumar (23’) sont aussi épinglés par l’arbitre qui les sanctionne d’un carton jaune.

Deux maliens blessés en première période

Le Mali impose un défi physique à une équipe guinéenne qui montre du répondant. Les Aigles sont toutefois tout sauf dangereux et toutes les occasions franches de but sont à l’actif de la Guinée. Alpha Oumar Sow, très en vue, glisse un ballon majestueux à Yakhouba Gnagna Barry qui croit avoir piégé la défense malienne avant de battre Djigui Diarra. Malheureusement, l’attaquant du Horoya est signalé en position illicite de hors-jeu (27’)

A la demi-heure, nouvelle sortie sur blessure côté malien. Ibrahima Sidibé se blesse aussi et est remplacé par Samabaly (30’). Dans sa volonté de dominer au combat son adversaire, l’équipe malienne paie cher son excès d’engagement et aurait même pu rejoindre la pause en étant menée au score. Gnagna élimine deux maliens avant d’envoyer une mine sur les buts des aigles. Djigui Diarra est sur la trajectoire (44’).

Lutte acharnée

Le Mali change de stratégie en seconde période et préfère attendre la Guinée pour réagir. Le Syli Local prend le contrôle du jeu et fait bien tourner le ballon. Avec les minutes qui défilent la rencontre perd en intensité et les occasions se font rares.

Les locaux guinéens obtiennent cependant une situation intéressante. Yacouba prend un carton jaune après une faute sur Victor Kantabadouno. Coup franc bien placé pour la Guinée. Morlaye Sylla le tire bien et sollicite Djigui Diarra qui dévie en corner (60’). De façon inespérée, le Mali est à deux doigts de recevoir un cadeau sur une très mauvaise sortie de Moussa Camara mais le retourné acrobatique du dossard 10 est raté (74’).

Lappé Bangoura sent la nécessité d’injecter du sang neuf. Il lance Ismaël Camara, Mamadouba Bangoura et Ousmane Camara respectivement à la place d’Alpha Oumar Sow (63’), Kantabadouno (75’) et Coumbassa (82’).

La fatigue s’installe et la fin du temps règlementaire approche sans qu’aucune équipe ne fasse la différence. L’arbitre prolonge la partie pour départager les deux formations.

Suspense total et prolongations

Les prolongations démarrent par une double offensive malienne avec une demi-volée de Moussa Ballo qui ne pose aucun problème à Moussa Camara (91’). Le gardien guinéen sera de nouveau mis à contribution par Diabaté qui enveloppe au deuxième poteau sans succès (100’). Dans cette première partie des prolongations, la Guinée ne se montre pas très incisive et en sortira avec une seule opportunité sur une remise de la poitrine de Mamadouba. La reprise d’Ismaël Camara est totalement dévissée (105’).

Les deux sélections sont émoussées et face à l’inefficacité de leur ligne d’attaque, elles jouent désormais avec le frein à main. Dans cette configuration, le Mali donne des étincelles. Diabaté lâche une frappe tendue qui est captée par Moussa Camara (112’).

Le Syli s’incline finalement aux tirs au but

A cinq minutes du terme, Gnagna Barry s’impose dans les airs et met Mamadouba sur orbite. L’attaquant de l’ASK résiste à la charge du défenseur mais manque son tir alors qu’il tenait la balle de la qualification sous les pieds (115’). Finalement, c’est à l’issue des tirs au but que la rencontre va livrer son verdict. Et là, Lappé Bangoura tente un coup en mettant Sékouba Camara dans les cages au détriment de Moussa Camara.

A cette épreuve fatidique, c’est le Mali qui sort vainqueur. Les Aigles s’imposent cinq tirs contre quatre. Morlaye a été le seul à rater son côté guinéen. La Guinée s’arrête, comme en 2016, au stade des demies du CHAN 2020 et le Mali file en finale.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Un commentaire

  1. Avatar

    Pas de finale le sily a joué une première mi-temps de folie rien à dire après le banc n’a pas pu faire l’affaire ils étaient limités.

    Sinon à part 2 erreurs de doumbouya
    Mouste était impeccable
    Gnagna a montré au monde de quoi il est capable
    Naby camara doit venir au sein du sily senior
    Alpha oumar sow un bon 10 g crois le salam sow réveil les esprits futur crack
    Kalil bravo le CIK
    Mo bangoura bravo il était un peu hésitant
    Comme

    La prochaine fois

Leave A Reply