Pub GuicoPres SAM GBM GUINEE GAMES PUB GUINEE360

« Les joueurs ne sont pas payés », « C’est le hasard » :  Fokou fustige la gestion aux Eléphants de Coléah

0

Les Eléphants de Coléah devront se trouver un nouvel entraîneur pour la suite de la saison. Pour cause, le président du club Alpha Daye Diallo a décidé de mettre fin à sa collaboration avec le Camerounais dont les résultats étaient pourtant encourageants. Alors, qu’est-ce qui peut justifier une rupture de contrat en dépit d’un contexte favorable ? Fokou s’est confié à notre rédaction.

L’histoire n’aura pas duré longtemps entre Désiré Fokou et Eléphants de Coléah. Au mois de novembre dernier, après le départ de Djaïla Bah et de son staff, la direction du club a choisi le technicien camerounais pour reprendre l’équipe. Un peu plus d’un mois après son engagement, Fokou est limogé par Alpha Daye Diallo, président des Eléphants.

Dans un entretien qu’il nous a accordé, Fokou affirme qu’il avait déjà prévu de plier bagages bien avant la décision de son président. « J’avais déjà prévu de démissionner le 23 (décembre, ndlr) parce qu’il y beaucoup de choses qui ne sont pas faites au niveau du club. Il fallait faire la chasse à l’homme pour entrer en possession de son salaire. Vous ne pouvez pas travailler dans une structure et la fin du mois arrive vous restez plus de deux semaines san s toucher votre salaire. J’avais prévenu par rapport à cela » dénonce l’ancien du CI Kamsar.  

Selon nos informations, Fokou serait remonté contre Daye Diallo qui n’aurait pas tenu ses engagements. C’est pourquoi d’ailleurs le Camerounais estime que le club est loin d’être professionnel. « C’est un club qui n’a pas de moyens de fonctionnement. Ils n’ont pas de budget. C’est le hasard et le football ne marche pas avec tout cela. Vous ne pouvez pas travailler avec des gens qui sont mécontents parce qu’ils ne sont pas payés. Les joueurs se plaignent tout le temps parce qu’ils ne sont pas payés. Un entraîneur pour avoir son salaire doit courir derrière le président. Il y a un manque de professionnalisme dans le club (…) Il y a beaucoup de choses qui manquent. Même le matériel didactique pour travailler c’est compliqué. Les collègues ne sont pas payés, ils n’ont pas de primes de signatures même pour avoir les primes de matchs c’est la guerre (…) Le véhicule de service, je l’ai jamais reçu » nous a-t-il dévoilé.

Parlant du président du club, Désiré Fokou ne manque pas de reproches surtout sur le plan de la communication, « Le véritable problème c’est un problème de communication parce que vous ne pouvez pas travailler avec quelqu’un qui ne prend pas vos appels, ne réponds pas à vos SMS et qui vous pousse à bout. Pour moi l’homme c’est sa parole. Si vous ne respectez pas votre parole, vous n’êtes pas un homme devant moi ».

Depuis son arrivée à la tête du club, Désiré a dirigé quatre matchs pour deux victoire (2-0 contre le Horoya AC et 2-1 face au Satellite). Malgré deux défaites (1-0 devant AS Kaloum et 2-0 face à l’Ashanti GB), le désormais ancien entraîneur des Eléphants ne se reproche de rien sur le plan sportif. « L’équipe avait zéro point (…) Si le championnat était arrêté aujourd’hui, l’équipe ne serait pas reléguée. Donc sur le plan du résultat, je ne me reproche de rien. Je pense avoir fait quelque chose pour son équipe » conclut-il.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire