Pub GuicoPres SAM GBM SODISHOP GUINEE

Affaire Amadou Diaby : Tham Camara et toute la commission d’éthique récusés

0

Le feuilleton Diaby-Commission d’éthique de la FGF est loin d’avoir livré tous ses secrets. Ce lundi, une requête de récusation a été déposée au secrétariat de la Fégufoot. Elle vise Amadou Tham Camara et toute l’équipe de la commission qu’il préside.

Le 13 août dernier, le TAS a annulé dans son entièreté la décision suspendant Amadou Diaby de toute activité liée au football pendant sept années. Cette sentence prise par la commission d’éthique de la FGF le 16 août 2019 n’ayant aucun effet, le tribunal de Lausanne a demandé l’ouverture d’une nouvelle instruction sur la base de certaines exigences parmi lesquelles la mise en place d’une commission de recours, la garantie du témoignage des parties concernées (Paul Put, Démbélé…) et la permission de l’accès au dossier à Amadou Diaby sans conditions.

La suspension provisoire de 90 jours contestée

Dans un communiqué publié le 21 août 2020, le dirigeant guinéen a été de nouveau suspendu pour une période conservatoire de 90 jours sous le prétexte que son retour entraverait entre autres la manifestation de la vérité. Un nouveau dossier a été ouvert mais il faut noter que la commission de recours, une des exigences du TAS, n’a toujours pas été mise en place et aucun procédé pour son instauration au sein de l’organigramme de l’instance fédérale n’a été communiqué.

Ayant été notifié de cette nouvelle mesure, la partie Diaby a décidé de réagir tout en précisant que la nouvelle suspension à titre conservatoire était nulle et non avenue. Tham Camara, récusé depuis août 2019 et n’ayant toujours pas statué sur cette dernière demande, ne peut selon le principe juridique, en aucun cas prendre de nouvelle décision. Cette requête de récusation, mentionnée dans la décision du TAS, ne saurait être ignorée et cela abroge toute décision prise par Tham dont l’impartialité est contestée. C’est du moins l’explication donnée par l’avocat de Diaby.

La commission d’éthique entièrement récusée

Ce lundi, Me Leuba a poussé le curseur plus loin en revenant à la charge. Il a rappelé les griefs contre Tham à qui il est reproché d’exercer le métier de journaliste contradictoire à sa fonction juridique. Le patron de Guineenews est également accusé d’avoir été juge et partie puisque selon Me Leuba, c’est son coup de fil qui a alerté Paul Put pour lui demander de ne pas se rendre à la confrontation avec Diaby en août 2019, soutenant que des forces de l’ordre attendaient le Belge pour le mettre aux arrêts. Autre reproche, le fait d’avoir conditionner la consultation du dossier complet par Diaby au paiement d’une amende de 25.000 euros. Pour tous ces faits, le président de la commission d’éthique est donc récusé. Mais là n’est pas le fait nouveau dans cette requête de récusation. Cette fois, elle concerne toute la commission.

La réunion du 18 août pointé du doigt

La partie Diaby pointe du doigt une violation du code d’éthique qui a eu lieu il y a quelques jours. Organe indépendant de la FGF, la commission d’éthique s’est réunie avec le comité exécutif de la FGF le 18 août dernier. C’est à la suite de cette séance de travail qu’Amadou a été de nouveau suspendu. Dans le courrier transmis ce lundi, Me Leuba soutient que cette réunion viole de manière flagrante le caractère indépendant de la commission de Tham Camara. De ce fait, l’avocat suisse récuse tous les membres.

En attendant un nouveau rebondissement dans cette affaire, plusieurs interrogations demeurent. La requête de récusation sera-t-elle étudiée ? Dans quels délais ? La commission de recours sera-t-elle constituée ? Quand ? Paul Put viendra-t-il témoigner de nouveau ? Tout cela contribue à rendre l’issue de ce dossier encore plus incertaine.

Share.

About Author

Thierno Amadou MAKADJI

Directeur de publication de FOOT224. Journaliste passionné de foot.

Laisser un commentaire