Pub_guinéegame Pub GuicoPres SODISHOP

Stade Malien-Horoya : des regrets pour Da Rosa, du soulagement pour Dramé

0

C’est sur un partage que le Stade Malien et le Horoya se sont quittés samedi en phase aller du tour préliminaire de la ligue des champions. Au vu du scénario du match, un résultat frustrant pour Da Rosa  et soulageant pour Dramé.

Le club de Matam démarre une nouvelle saison en ligue des champions africaine. Après avoir échoué en quart de finale l’année dernière, le HAC débute par le tour préliminaire cette année. Un tour au cours duquel le champion de Guinée doit se débarrasser du Stade Malien s’il veut poursuivre l’aventure.

Samedi, la manche aller de cette opposition s’est jouée à Bamako. Godfred Asante a ouvert le score pour le Horoya qui a mené dès le retour des vestiaires (48’). Un avantage que les Guinéens perdront à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. De quoi nourrir des regrets. « Des regrets parce qu’on tient le 1 – 0 plutôt consistant. On commet une petite erreur sur le but qu’on concède. Globalement, on est sur le bon chemin…Les joueurs ont montré beaucoup de vertus morales, mentales, beaucoup de courage parce qu’il faisait très chaud. Je crois que c’est un match nul logique. Bien évidemment on aurait espéré conserver cette longueur d’avance mais on savait déjà que la qualification se jouerait chez nous à Conakry » a commenté Didier Gomes chez CIS TV.

En face, la réaction était naturellement différente. Le but égalisateur signé Moussa Koné à la 88e minute est venu relancer les chances du Stade Malien. « Il faut avoir le courage de le dire, ça été un match très dur. On est tombé sur un adversaire qui a beaucoup d’expérience et l’expérience a prévalu. Ils ont essayé de chambouler le jeu, ils ne se sont pas précipités. Ils disent que s’ils ont un match nul c’est bon à prendre. Et, contre toute attente, en deuxième mi-temps, suite à une situation standard, ils ont scoré. Ce qui a changé la physionomie du jeu, ils étaient obligés d’aller se cantonner dans leur propre moitié du terrain pour essayer de procéder par des contres. C’était à nous de prendre le jeu en compte et de pouvoir les déjouer. On a tenté mais on avait besoin d’un meneur qui pouvait prendre le ballon pour essayer de ravitailler la ligne d’attaque. Les gens sur lesquels on a misé, vraiment ils n’ont pas pu le faire ça se comprend, certes, il y’a un problème de compétitivité, il y’a un problème de qualité aussi…L’importance c’était de revenir pour que ça soit 1-1. Le match retour, je vois déjà le scénario. Pour tout homme avertit, dans cette situation, l’adversaire dit si on veut se qualifier, c’est à nous de prendre le jeu en compte…Alors nous sommes condamnés à prendre le jeu en compte et de faire en sorte qu’on marque et ne pas encaisser. Je pense que ce n’est pas impossible. Dès le coup d’envoi, si on cherche, on peut avoir quand même quelque chose » a longuement analysé Djibril Dramé.

Dans deux semaines, les deux équipes s’affronteront à Conakry à l’occasion du match retour. Une rencontre que le Horoya débutera dans la peau du qualifié. Attention toutefois à une surprise désagréable !

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire