Pub_guinéegame Pub GuicoPres SODISHOP

Horoya AC : Paye Camara, vers un feuilleton à la Sankhon ?

0

Le Horoya va-t-il revivre le même scénario qu’avec Ibrahima Sory Sankhon ? C’est du moins ce qui se dessine. Abdoulaye Paye Camara boude les entraînements depuis la reprise pour forcer son départ du club de Matam.

Le milieu de terrain guinéen a connu une nette progression ces dernières saisons. Il a réussi à relancer une carrière en ballotage en raison de plusieurs blessures. Aujourd’hui, il est devenu un taulier du Horoya AC et s’est imposé comme une valeur sûre du championnat local. La saison dernière, Paye a fini meilleur joueur de la ligue 1. Une saison couronnée de plusieurs succès et marquée surtout par un retour en sélection. Il était d’ailleurs à deux doigts de disputer la CAN 2019 avec la Guinée.

Avec cette ascension, Abdoulaye nourrit des envies d’aller voir ailleurs. Pour forcer son départ du Horoya, il a décidé de bouder la reprise pour obliger le club de Matam à donner une suite favorable à une offre qui serait venue d’un club européen dont l’identité n’est pas connue. Cette situation, Didier Da Rosa la vit mal. « Il faudra le demander (c’est quoi le problème, ndlr). Vous savez que le Horoya est une grande famille. Il faut se soutenir les uns les autres. On ne peut pas dire les choses. C’est vrai que Paye a sûrement des envies d’ailleurs. Ça arrivera à temps pour lui. Pour l’instant il est à Horoya, encore une belle saison et peut-être qu’il pourra s’exprimer un peu plus haut, sur d’autres horizons mais pour l’instant c’est un joueur du Horoya ».

La saison reprend pour le Horoya au mois d’août avec la ligue des champions. Une compétition dans laquelle Paye a été d’une très grande utilité lors de la précédente saison. Il a pris une telle importance dans l’effectif du club de Matam qu’un départ chamboulerait les plans de Da Rosa. « Je sais qu’on travaille pour résoudre ce problème. Il a été le meilleur joueur du championnat l’an dernier. Il a gagné le trophée. Il a fait une saison de feu. C’est un bagarreur. Un véritable guerrier. C’est notre lion.  Donc on espère son retour très bientôt. Je crois que le président et le propriétaire font en sorte qu’Abdoulaye Paye revienne au Horoya très rapidement parce qu’il est vrai qu’il reste un joueur clé qui peut apporter beaucoup dans l’âme de l’équipe (…) On a bâti l’équipe autour de lui (…) C’est quelqu’un qui équilibre l’équipe. Qui est capable d’apporter de la niaque devant, du box to box. Je l’ai dit enfin de saison. J’étais d’ailleurs très content qu’il marque ce but en finale de la coupe nationale. C’était comme un symbole. Je crois qu’il va revenir très vite à de meilleurs sentiments et il nous rejoindra dans les prochains jours » espère le Français.

Au niveau de la direction, le club travaille activement pour résoudre ce problème et permettre à Didier Gomes de préparer dans la sérénité son équipe. C’est en tout cas ce qu’a confié Kroutimy Mady Kaba, le secrétaire général, « Dans toute activité on cherche toujours à prévoir l’amélioration de son existence. Si tel est le cas, il va arriver avec le bureau et la direction. Dans la mesure du possible du club, nous allons essayer de voir pour que ce problème soit enterré et pour que le petit Paye puisse reprendre sa place comme il l’a fait les années passées ».

Si l’entourage du joueur assure qu’il y a une offre qui est tombée sur la table du Horoya, le club affirme le contraire. « En tant que secrétaire général, je dirais officiellement que nous n’avons rien reçu (…) Je ne saurais dire que nous avons reçu une offre pour Paye et que nous n’avons pas répondu. On a reçu aucun document par rapport à cette situation » a déclaré un Kroutimy Kaba très formel. Serait-ce le début d’un nouveau feuilleton à la Sankhon ? Rien n’est exclu. A rappeler que le joueur de Saint-Trond avait fait pareil pour obtenir son ticket de sortie pour la Belgique en 2018.

Share.

About Author

Thierno Amadou MAKADJI

Directeur de publication de FOOT224. Journaliste passionné de foot.

Laisser un commentaire