Pub_guinéegame Pub GuicoPres

Elim. CAN U20 : un joueur guinéen se fait allumer (audio)

0

Dans la foulée de l’élimination de la Guinée par la Mauritanie, Souleymane Camara a eu des mots durs contre Aguibou Camara.

Titulaire au coup d’envoi de la rencontre face à la Mauritanie, Aguibou Camara n’a pas fini le match. En seconde période, Souleymane Camara a décidé de le remplacer parce qu’il ressentait une douleur.

« Aguibou avait mal. A la mi-temps, on lui avait demandé. Il m’avait dit de lui donner dix minutes pour  voir s’il peut tenir. Après il a eu des pertes de balles, il n’arrivait plus à accélérer avec le ballon. A un moment on avait besoin de mettre un ailier qui va vite (…) Tu ne peux continuer à garder dans le match un gamin qui a mal  » raconte le technicien du syli junior à la fin du match.

Après sa sortie, la Guinée qui menait au score (3-1) s’est fait surprendre par les visiteurs qui ont inscrit le second but dans le dernier quart d’heure. Ce deuxième but n’a pas été du gout des guinéens qui voyaient leur ticket de qualification pour le prochain tour leur échapper au profit de la Mauritanie.

Aguibou qui était sur le banc de touche, a rejoint les vestiaires avant que l’arbitre ne siffle la fin de la rencontre. Cette attitude du joueur des Eléphants de Coléah n’a pas plu à Abedi qui l’a fait savoir en conférence de presse. « Il a été hypocrite. Il a vendu l’image d’Abedi. Je lui ai dit tout de suite, prochainement, partout où il va me rencontrer, en tant que sélectionneur c’est fini pour Aguibou. Il a été hypocrite avec le groupe. Si je veux vendre Aguibou, je peux le vendre et le tuer partout. Ce qu’il a fait, c’est irresponsable (…) il a vendu même l’image de l’équipe » déplore l’ancien coach du Satellite FC.

Écoutez l’extrait audio 

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire