Pub_guinéegame Pub GuicoPres

Ligue 1: le torchon brûle entre Mamadi Souaré et la SAG

0

La SAG de Siguiri paie à l’heure actuelle la note de la guerre larvée entre la direction du club et son entraineur Mamadi Souaré « Passerela » au cours d’une préparation d’avant saison polluée. Les deux parties ont aiguisé leur rapport de force dans un conflit qui risque de déborder sur le terrain d’une séparation amère.

La SAG ne prépare pas au mieux la nouvelle saison. Le club qui s’est sauvé in extremis d’une relégation en ligue 2 l’an dernier est sur le point de voir son entraîneur quitter ses fonctions. Le technicien accuse ses responsables d’ingérence dans ses prises de décision « On m’impose tout : les joueurs, le staff…je veux plutôt qu’on m’impose un résultat, qu’on me dise Passarella il faut gagner…Si ça continue je vais démissionner …. » menace Mamadi Souaré, arrivé en sapeur-pompier en fin de saison dernière, chez nos confrères de Guinéefoot.info.

Des menaces qui ont trouvé écho au sein de la direction du club de la cité aurifère. Le responsable de la cellule de communication de la SAG dit prendre acte des propos du coach et martèle que l’ancien sélectionneur du syli national ne sera pas retenu s’il décidait de quitter son poste. « S’il veut démissionner, il n’a qu’à aller. Mais quand un entraineur vient chez nous, il est obligé de se conformer à notre principe. C’est nous qui payons le staff et c’est nous qui lui affectons le staff. Passarela ne connait aucun joueur du championnat, il fonctionne au gré des recommandations » répond M.Diarra.

Des mots très durs de part et d’autres qui dénotent d’un climat assez délétère entre les deux parties. L’avenir de Mamadi Souaré à Siguiri est donc très incertain.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire