Pub_guinéegame Pub GuicoPres

Syli National : Kamano déplore un jeu individualiste

0

François Kamano est l’une des rares satisfactions du match de la Guinée contre le Rwanda (1-1) mardi à Kigali. L’attaquant des girondins, auteur d’une passe décisive, a déploré le manque de solidarité offensive. Il dénonce un jeu qu’il juge individualiste.

La Guinée est toujours en tête de son groupe avec dix points dans les éliminatoires de la CAN 2019. 3 victoires, 1 nul et 0 défaite, c’est très flatteur pour une équipe qui a manqué la dernière édition de la messe du football africain. Mais ce bilan cache-t-il des lacunes et un malaise révélés mardi à Kigali ? C’est bien possible.

Emprunté collectivement, le Syli National a de nouveau espérer voir la lumière venir de ses individualités. C’est ainsi qu’il a mené au score à la première période grâce à José Kanté. En seconde période, face à un adversaire pas vraiment dangereux et qui est tout sauf une foudre de guerre, les vieux démons sont réapparus notamment au niveau de la défense qui s’est fait balader sur le but égalisateur.

Interrogé en fin de match, Kamano a justement évoqué ces quelques erreurs qui privent la Guinée d’un ticket de qualification dès la quatrième journée. « Je dirais félicitations à tout le groupe parce que là, on est quasi qualifiés. Après, on est un peu déçus par rapport au score parce qu’on menait jusqu’à dix minutes de la fin et ils sont revenus en égalisant. Après, on ne va pas rester là-dessus. On a montré beaucoup de bonnes choses. Des petites erreurs qu’on a commises sur le replacement défensif et sur le but. Je pense que le coach va faire la vidéo pour ne plus refaire ce genre de choses prochainement » a-t-il commenté.

La sélection guinéenne a éprouvé d’énormes difficultés au retour des vestiaires. Jeu haché, repli défensif, fissure entre les différentes lignes, le Syli n’était pas beau à voir. François met cette chute au compte de deux facteurs, « Il y a l’altitude et le terrain synthétique qui pesaient beaucoup. Avec la sortie de Naby, ça nous a un peu pénalisés. En deuxième période, on a poussé et on a eu beaucoup d’occasions aussi. Ils sont aussi chez eux, ils ne voulaient rien lâcher du début à la fin. Sinon on n’était pas trop en danger même s’ils se sont créés quelques situations ».

Un but et deux passes décisives en deux matchs pour Kamano

Kamano célèbre son but contre le Rwanda à Conakry en éliminatoires de la CAN 2019

L’attaquant des girondins de Bordeaux ne s’est pas arrêté qu’aux lacunes défensives de l’équipe. Plus loin, il dénonce un manque de solidarité en attaque. Selon lui, ce résultat aurait pu être évité si les joueurs avaient privilégiés le choix collectif à celui individualiste. Il espère que Paul Put parviendra à régler ce problème naissant. « On a eu assez d’opportunités. On n’a pas été lucides surtout devant les buts. On a vu sur le premier but les passes qu’on a faites. J’ai fais la dernière passe à Kanté qui a bien marqué. Sur les occasions manquées, je pense qu’il faudra être prochainement un peu collectif. Je pense que ça devrait le faire. C’est déjà une bonne chose qu’on se soit créé beaucoup d’occasions. Je pense que le coach va aussi hausser le ton par rapport au fait de jouer collectif (…) Pour les prochains matchs, il faudra s’accentuer sur le jeu collectif et se faire vraiment des passes surtout au bord de la surface ou même dans la surface adverse. Je pense que ça nous fera du bien dans les matchs qui arriveront » préconise-t-il.

A Bordeaux, Kamano roule sur l’eau en cette entame de saison. 7 buts en 9 matchs, cette performance n’avait jamais été réalisée chez les girondins depuis 20 ans. C’est donc avec le plein de confiance que l’ancien joueur du Satellite est arrivé en sélection. Il a simplement confirmé ce début de saison en feu.

Sur les deux matchs contre le Rwanda, François a été le Guinéen le plus décisif. Buteur et passeur décisif à Conakry, il a remis ça mardi à Kigali. C’est lui qui sert Kanté pour l’unique but inscrit par la Guinée. Des stats énormes pour un joueur en pleine bourre qui espère faire durer cette courbe ascendante le plus longtemps possible. « Il faut être décisif à chaque fois. Marquer à chaque fois, ça ne va pas arriver tous les jours. Que je sois décisif en faisant marquer, en marquant ou en participant surtout au jeu. Aujourd’hui, je n’ai pas marqué, j’ai fais une passe. Je pense que c’est parmi mes objectifs. Je suis fier de ce que j’ai fais cet après-midi même si on aurait pu gagner » a-t-il conclu avant de rejoindre Bordeaux ce mercredi.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire