Pub_guinéegame Pub GuicoPres

Paul Put : « C’était important de ne pas perdre au Rwanda »

0

Pour la première fois dans les éliminatoires de la CAN 2019, la Guinée a laissé filer des points mardi contre le Rwanda. Les deux équipes ont fait un partage de point (1-1). Paul Put s’en contente et est heureux d’avoir évité une défaite en déplacement.

Grâce à un but de José Kanté sur une passe décisive de François Kamano à la demi-heure de jeu, le syli national a rejoint les vestiaires avec un avantage (0-1) contre le Rwanda. Avec une seconde période triste côté guinéen, les locaux ont finalement arraché le point du nul (1-1).

Paul Put n’est pas satisfait du déroulement de la rencontre. Lors de la conférence de presse d’après-match, le Belge souligne qu’il avait prévenu ses joueurs de faire attention face au Rwanda qui ne leur ferait pas de cadeau. « Il y a une certaine loi dans le football qui dit que si tu ne marques tes occasions, tu verras toujours des difficultés. Je pense qu’en première période on devait plier le match. On a eu trop d’occasions, mais on était trop nonchalant. J’ai averti les joueurs à la mi-temps en leur disant que cela peut être contre nous parce que le Rwanda fera tout pour égaliser. Ils vont mettre la pression et si on n’arrive pas à maîtriser le ballon en seconde période, on aura des difficultés. C’est ce qui est arrivée. On était trop énervé sur toutes les lignes. Je ne comprends pas le pourquoi parce qu’on a des joueurs d’expérience » s’interroge-t-il.

Après l’égalisation du Rwanda, Paul Put a mis du temps avant de réagir. Ce n’est qu’à deux minutes de la fin du temps réglementaire que l’entraîneur du syli a procédé à un changement avec l’entrée en jeu de Cissé Ibrahima à la place du buteur José Kanté. Le choix de lancer Seydouba Soumah à la place de Naby Kéita sorti sur blessure à la pause, s’étant avéré comme un échec.

Cette longue attente de Paul a suscité des interrogations alors que des joueurs comme Kamano ressentaient de la fatigue. Un attentisme que le Belge justifie, « Ce sont des joueurs (Ndlr, Kamano et José Kanté) qui sont imprévisibles. Ils peuvent faire la différence à n’importe quel moment. Ils ont l’habitude de jouer dans leurs clubs. Donc si tu veux changer un joueur de cette qualité qui peut faire la différence à n’importe quel moment, et tu n’es pas sûr de le remplacer (valablement ?), c’est toujours un tout petit « tricky » comme le disent les anglais. C’est pourquoi on a laissé parce que je compte toujours sur ce moment où ils vont faire la différence ».

Bien qu’étant déjà hors de course pour la qualification à la prochaine CAN, ce nul fait les affaires du Rwanda qui obtient son premier point dans cette campagne. La Guinée est pour sa part toujours leader du groupe H. Le technicien belge estime qu’il faut s’en contenter. Pour lui, il fallait à tout prix éviter un revers, « On a dix points et nous sommes sur une bonne voie pour se qualifier. C’était important de ne pas perdre au Rwanda. Avec le match nul, on doit être réaliste dans le football. On doit être content parce que c’est en déplacement ».

Lors de la prochaine journée en novembre, la Guinée reçoit la Côte d’Ivoire au stade du 28. Un nul suffira à la Guinée pour valider automatiquement son ticket pour la CAN Cameroun 2019.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire