Pub_guinéegame Pub GuicoPres

Syli National : les chantiers qui attendent Put

0

L’attente aura duré un peu plus d’un mois. Le nom du sélectionneur de la Guinée est connu et il s’agit de Paul Put. Le Belge arrive dans un contexte difficile avec un divorce total entre le syli et ses supporters. Ce qui lui ouvre un vaste chantier.

Sur le continent, Paul Put n’est pas de ces techniciens qui ont une si grande référence. Du haut de ses 61 ans, le Flamand garde comme trophée de guerre, une médaille lors de la finale de CAN perdue avec le Burkina et une demi-finale de ligue des champions avec l’USM Alger. C’est non négligeable mais ça le place en dessous des grosses pointures que sont Renard, Leroy ou autres Hassan Shehata. Le challenge guinéen offre ainsi à Put l’opportunité de refaire ses preuves dans la perspective de s’inscrire au palmarès des entraîneurs à grande référence sur le continent. Pour y arriver, ce ne sont pas les chantiers qui manqueront au natif d’Anvers.

Renouer avec le public

L’arrivée de Paul Put s’inscrit dans un contexte difficile. Il hérite d’une équipe laissée en proie aux critiques les plus acerbes après sa débâcle en éliminatoire du mondial 2018. L’héritage laissé par Lappé n’est pas reluisant.

Les supporters ont souffert ces derniers mois en voyant leur équipe plongée dans une spirale négative avec cinq défaites en six journées lors de la campagne qualificative au mondial russe. Des défaites foutaises qui restent encore en travers de la gorge. Celle concédée face à la Libye (1-0) et la honte (1-4) essuyée contre la Tunisie au stade du 28 septembre en sont les parfaites illustrations.

Le désamour est donc profond. Renouer avec un public aussi exigeant que celui de la Guinée est sans doute le défi le plus difficile qui attend le Belge. Mais cela reste un passage incontournable à sa réussite.

Redonner de la valeur à la ‘’sélection’’ en équipe nationale

C’est une plaie qu’il faudra vite panser. Le vivier de joueurs n’est certes pas riche en Guinée mais les convocations aussi fantaisistes qu’injustifiées de ces derniers mois ont fini par dévaloriser la ‘’sélection’’ en équipe de Guinée. Dans la quête d’un groupe avec un éventail réduit de joueurs, Lappé n’a pas su conserver le critère performance pour composer ses listes.

Des joueurs en manque de temps de jeu, d’autres dans des championnats sans référence ou des locaux qui ne sont que remplaçants dans leur équipe sans oublier ceux qui ont été appelés sans que le sélectionneur ne les ai jamais vu jouer, Lappé a instauré une certaine légèreté dans ses choix qui a fait qu’être appelé au syli a perdu toute valeur. Un point qui a fait pourtant la force de Michel Dussuyer qui à son arrivée en 2010, est parti de rien pour bâtir son groupe.

L’exemple Dussuyer pourrait d’ailleurs inspirer Put car l’ancien gardien de Cannes a su avoir la bonne démarche et le bon discours pour convaincre les Razzagui, Traoré et Pogba à venir jouer pour le pays d’origine. Paul devra donc mener un travail de prospection pour dénicher des joueurs afin d’avoir plusieurs choix et ramener une certaine concurrence saine au sein de l’équipe tout en étant juste dans ses choix.

Reconstruire vite et bien

Bâtir un groupe solide est le socle de la réussite d’un entraîneur. Un groupe qui vit bien peut compenser certaines lacunes sur le terrain face à des équipes supposées avoir un niveau supérieur. Le discours et le sens du management du belge seront les clés de sa réussite.

Put tombe sur une sélection qui repose sur la fougue d’une jeunesse conduite par des espoirs comme Naby Kéita ou Kamano mais également sur l’expérience d’anciens cadres à l’image de Mohamed Yattara, Idrissa Sylla ou Sankoh. Trouver la recette pour fédérer toutes les forces et ramener une joie de vivre au sein d’une sélection décimée par des conflits d’égos ne fera qu’aider l’ancien sélectionneur du Burkina dans sa mission. Le retour d’un joueur comme Razzagui ne sera également pas de trop.

En mettant tout le monde dans le même panier et pansant certaines plaies laissées béantes par Lappé, la Guinée marquera un point de départ certain pour relancer la machine de la victoire. Une fois encore, le sens du management de Put sera son premier atout. Le suivi régulier de ses joueurs en gardant avec eux un contact régulier lui facilitera la gestion de son effectif. Cela a été l’un des grands manquements de Lappé.

Sur ce point, le Belge a le profil idéal. Il a la réputation d’avoir eu de bons rapports avec ses différents joueurs. C’est l’image qu’il a surtout laissée au Burkina lors de son passage.

Les éliminatoires de la CAN 2019

Si lors des éliminatoires du mondial 2018 la Guinée de Lappé a été pathétique, ses débuts en qualification pour la CAN 2019 restent très prometteurs. L’exploit de Bouaké est à ce jour le plus grand fait d’armes de Kanfory Bangoura.

La Guinée est en tête de sa poule avec une victoire à l’extérieur contre la Côte d’Ivoire. Put aura deux autres rendez-vous face à la Centrafrique et le Rwanda avant de recevoir la Côte d’Ivoire à Conakry. Sauf cataclysme, la Guinée devrait donc se qualifier à la CAN 2019.

Lors des prochaines journées FIFA en fin mars, Paul aura déjà l’occasion de concocter sa première liste pour entamer son aventure avec le syli national.

Le dossier des binationaux et le cas Diawara

C’est la question sur laquelle les supporters attendront le plus le technicien belge. Certains dossiers sont moins compliqués que d’autres. Ibrahima Cissé et Fodé Koita sont par exemple décidés à rejoindre le syli. En revanche, les dossiers Bouna Sarr qui espère toujours un appel de Didier Deschamps et Amadou Diawara sont bien plus complexes. Des exemples parmis tant d’autres.

Si Put parvient à convaincre tous ces joueurs, le syli aura plus d’arguments pour rivaliser avec les grands du continent. La tâche ne sera pas aisée mais c’est à ce prix que le salut viendra.

Share.

About Author

FOOT 224

FOOT224, un site d'information en continu sur le football guinéen. Retrouvez les statistiques de chaque club guinéen, les interviews d'avant et après match, et tout ce qu'il vous faut sur le syli national de Guinée et les joueurs guinéens évoluant dans les quatre coins du monde.

Laisser un commentaire